Comment bien prendre soin de sa santé au quotidien ?

Chaque année, plusieurs personnes souffrent de maladies qui, souvent, ne sont pas faciles à diagnostiquer. Cependant, lorsque c’est fait, il faut prendre soin de sa santé de façon quotidienne, en se soignant, puis en adoptant une meilleure hygiène de vie.

Le diagnostic d’une maladie

C’est un processus qui permet à l’agent de santé, de détecter un problème de santé, auprès d’un patient. L’agent de santé peut être un médecin, un infirmier, ou toute personne ayant les compétences médicales pour soigner un patient. Il se déroule en 3 étapes. Au début, l’agent de santé réalise l’anamnèse, qui lui permet de recueillir des informations, grâce à des questions qu’il pose au patient. Viens ensuite l’examen physique, où l’agent va essayer de voir symptômes physiques de la maladie sur le patient, lors d’une auscultation. À la fin, il y a des examens complémentaires qui peuvent s’ajouter.

Les maladies les plus difficiles à diagnostiquer

Certaines maladies sont plus difficiles que d’autres, à diagnostiquer :

  • La maladie cœliaque : il s’agit d’un mal chronique qui touche l’intestin. Il est provoqué par la prise de gluten, et il faut parfois environ 10 ans pour pouvoir le diagnostiquer. C’est à travers la recherche d’anticorps spécifiques en rapport avec la maladie et de bien d’autres tests, qu’on finit par détecter cette maladie
  • La sclérose en plaques : est un mal qui s’attaque au système nerveux central du patient. Cela peut se manifester de diverses manières. Ainsi, parmi les symptômes, on dénombre : l’engourdissement d’un membre, des troubles de la vision, des sensations de décharge électrique dans un membre, ou dans le dos, des troubles de mouvements, etc. Diverses méthodes sont utilisées pour le diagnostiquer.
  • L’appendicite : la tranche d’âge de 10 à 30 ans, est la plus touchée par cette maladie. Il s’agit d’une obstruction de l’appendice par des substances. Comme substance, il peut s’agir de matières fécales, de mucus, d’une tumeur, etc. L’appendice est alors colonisé de bactéries, enfle et à la longue peut à se nécroser.
  • La maladie de Dupuytren : elle atteint souvent les personnes âgées de 50 ans et plus. Parmi les symptômes, il y a le fait que les tissus se trouvant entre la peau et les tendons, au niveau de la paume de main ou des doigts, finissent par durcir. Parfois, pour soigner le mal, il faut en passer par une intervention chirurgicale.
  • L’endométriose : ce mal se développe au niveau de l’utérus, donc il ne concerne que les femmes. Son diagnostic est très compliqué, et il faut passer par un interrogatoire complet et précis, des examens divers, avant que le gynécologue ne puisse diagnostiquer le mal. Comme examen, une échographie pelvienne ou endorectale peut être réalisée, une IRM, etc.